Le guide de votre bien-être à domicile

Vélo fitness

Actualités

Effort physique : la musique réduit la peine ressentie

Ecouter de la musique tout en pratiquant une activité physique d’effort permet d’oublier la sensation de peine qu’on éprouve. Selon une étude menée par les chercheurs de l’Université de Gand en Belgique et l’Institut Max Planck de Leipzig en Allemagne, la musique permet aux muscles de consommer moins d’énergie. Pour cela, les chercheurs ont analysé la puissance thérapeutique de la musique sur l’effort physique.

Des personnes ont bénévolement accepté de faire le test pour mesurer l’effort psychologique produit pendant l’effort avec et sans musique. Les bénévoles ont fait du sport tout en écoutant de la musique et parfois en produisant de la musique eux-mêmes. Durant ce temps, leur consommation d’oxygène a été contrôlée. Les résultats montrent que l’intensité de l’effort ressenti diminue à 50% dès les 6 premières minutes d’écoute ou bien de chanson. Une personne qui fredonne tout en pratiquant un effort physique diminue la sensation de fatigue à moitié.

La musique est donc un bon moyen pour réduire la fatigue et les douleurs liées à un effort assez intense. Selon les chercheurs germano-belges, les influences de la musique sur le psychique ont déjà été démontrées notamment sur le stress et la dépression mais jamais sur les efforts physiques. Cette étude permet de confirmer que l’influence de la musique sur l’effort est principalement due à l’effet distrayant qu’elle procure. Le sportif est moins concentré sur les sensations corporelles qu’engendrent les exercices épuisants. L’étude indique aussi que la personne consomme moins d’oxygène si elle produit elle-même de la musique (chanter ou fredonner). La musique est donc liée à l’effort. Elle agit comme une force motrice qui donne plus de motivation et de joie.

Sport à la maison : le vélo d’appartement

Même avec un emploi du temps surchargé, il est plus facile de trouver du temps libre pour faire du sport à la maison avec le vélo d’appartement. Equipement préféré des Français, le vélo fitness se démarque par son aspect pratique, disponible et qui ne dépend pas des conditions météorologiques. Retour sur les atouts de cet appareil performant.

Faire du sport à la maison

Pour maintenir la forme et rester en bonne santé, le vélo d’appartement est idéal parce qu’il permet de reproduire tous les mouvements sur un vélo classique sans sortir de la maison. Pour améliorer l’ambiance, il est possible d’écouter de la musique, regarder la télé, lire un ouvrage, apprendre une langue étrangère sans oublier de s’hydrater de temps en temps. D’autres personnes apprécieront certainement une activité physique loin du froid, des pluies et des chaleurs caniculaires.

Une progression maîtrisée

Avec le vélo d’appartement, chacun est libre de choisir son rythme de progression. Une fois que vous ayez maitrisé le pédalage, vous pouvez hausser le niveau de difficulté pour accentuer les effets sur les troubles cardiaques et respiratoires. Il suffira ensuite de faire des séances régulières avec des exercices constants qui sont plus faciles à adopter à l’intérieur.

Les problèmes d’articulation

Avec le vélo classique, les personnes soufrant de maux de genoux ou de chevilles doivent redoubler de vigilance avec l’impact sur le sol. Avec le vélo fitness, ce problème est évité.

Enfin, les vélos d’appartement sont disponibles dans différents modèles à prix accessibles et son installation ne demande pas beaucoup d’espace.

34e Semaine du c½ur : pour manger mieux et bouger plus

Du 23 au 29 septembre 2013, la Ligue cardiologique présente la 34e Semaine du C½ur avec un slogan accrocheur : « Manger mieux et bouger plus ». Pour cette nouvelle édition, l’événement met le point sur les nouvelles habitudes journalières qui permettent de préserver la santé du c½ur sur le long terme. Pour Freddy Van de Casseye, président de la ligue cardiologique belge, il s’agit de petits changements qui permettent de garder et redécouvrir le plaisir de manger et de bouger. Cette approche inspire également à mieux gérer le lien entre les pathologies et les facteurs de risques qui y sont attachés.

Des chiffres à l’appui

D’après les données statistiques, les maladies cardio-vasculaires sont à l’origine de 33 000 morts par an en Belgique. Il s’agit de la première cause de mortalité et elle surpasse le cancer avec les 28 000 décès annuels. En contre partie, les progrès thérapeutiques et les campagnes préventives ont permis de réduire à 13% le taux de mortalité comparé à l’année 1998. Toutefois, la Belgique doit encore faire des efforts pour lutter contre les principaux facteurs de risques : surpoids et obésité dans 30% des cas, manque d’activité physique (40%), important taux de cholestérol (70%), hypertension (20%), diabète type II ou pré-diabète (10%) et stress.
Eliminer 2 000 kcal toutes les semaines

Pour un effet cardio protecteur, toute forme d’activité physique régulière est encouragée en dehors des tâches ménagères, du bricolage et du jardinage. Les spécialistes misent également sur les sports d’endurance à différents niveaux d’intensité pour permettre d’éliminer 2 000 kcal par semaine : vélo fitness, cyclisme, natation ou jogging.

Une cuisine méditerranéenne

En préparant les repas, les nutritionnistes nous invitent à diversifier avec les fruits et légumes, les céréales, les légumes secs, les produits laitiers frais, les poissons, les crustacés, etc. Enfin, vous pouvez simplifier en mettant moins de sel, de sucres et de graisses saturées. Cette nouvelle habitude va diminuer de 10% le taux de cholestérol et de 20% le risque de maladies cardiovasculaires.

Tendance : des disciplines sportives cumulées

Pour un résultat optimal, les salles de sport proposent actuellement la fusion sport, un concept ludique qui permet de mixer différentes techniques pour en bénéficier les bienfaits. Pour celles qui hésitent encore sur choix de l’activité physique adaptée à leur besoin, la fusion invite à faire preuve de souplesse, d’endurance et de gainage dans une discipline motivante.

Le total body cycling cardio & Tonification

Pour les adeptes de vélo fitness, cette méthode utilise des élastiques maintenus au plafond à tirer pour faire travailler le haut du corps. Comme avec le Spinning, la séance se déroule dans le noir avec jeux de lumière, musique et coach déterminé. Pour défouler et brûler un maximum de calories (800 en 45 min), ce sport convient aux sportives à la recherche de nouvelles expériences.

Yogalates détente & renforcement TM

Inventé par Louise Solomon, spécialiste australienne du yoga, le Yogalates combine les mouvements de tonification et d’étirements musculaires du Pilates avec la respiration et les postures du yoga. Il contient des exercices au sol, des séances de musculation et du stretching pour cibler trois zones : thoracique, abdominale et pelvienne. Dédiée à celles en recherche de méthode efficace pour retrouver un ventre plat, cette technique tonifie les muscles ventraux et dorsaux, délie les articulations et libère les tensions. Pour finir, le coach vous demandera de faire 10 minutes d’exercice de relaxation.

Bollywood Fitness sensualité & gainage

Après avoir fait ravage en Angleterre, cette discipline attire les Français avec sa danse indienne et ses mouvements d’aérobic. Pour améliorer la posture, le port de tête, la coordination, raffermir les hanches, fessiers, cuisses, bras et doigts, elle promet exotisme et efficacité.

Pour une utilisation ciblée des appareils de fitness

De plus en plus révolutionnaires, les appareils de fitness nous aident à entretenir notre forme en nous permettant d’effectuer des exercices ciblés. Que vous soyez adeptes de la gymnastique à la maison ou des séances en salle, il faut au minimum 3 séances de 45 minutes d’exercices par semaine en utilisant l’appareil adapté à vos besoins.

Le vélo fitness

Parce qu’il n’a aucun effet sur les articulations, il convient aux personnes en situation de surpoids qui veulent travailler les fessiers, les cuisses et les mollets. Une posture bien droite, dos allongé et épaules dégagés affecte la sangle abdominale et les petits muscles qui entourent les vertèbres. En faisant du vélo, il ne suffit pas d’appuyer sur la pédale mais coordonner « l’appuyé » et « le remonté » de pédale pour un maximum d’équilibre entre l’effort sur l’extérieur et l’intérieur des cuisses.

L’elliptique

Conçu pour reproduire la course à pied, cet appareil garantit l’absence de douleurs aux genoux et au dos provoquée par l’impact des pieds sur le sol. Pour travailler les jambes et les abdos, il est conseillé de toujours garder les talons sur la plate-forme et ne jamais solliciter la pointe des pieds. Cet exercice agit sur les mollets, les fessiers et l’arrière des cuisses.

Le stepper

Cet appareil permet de bénéficier des biens faits de la montée et de la descente d’escaliers. En gardant les talons sur les marches, vous évitez les mauvais impacts aux genoux et à la colonne vertébrale tout en travaillant l’arrière des fessiers, l’extérieur des mollets et l’arrière des cuisses.

Vous pouvez également améliorer votre musculature avec le tapis de course ou le rameur qui agit sur les biceps, les jambes, les abdos et le dos.