Le guide de votre bien-être à domicile

Vélo fitness

Actualités

34e Semaine du c½ur : pour manger mieux et bouger plus

Du 23 au 29 septembre 2013, la Ligue cardiologique présente la 34e Semaine du C½ur avec un slogan accrocheur : « Manger mieux et bouger plus ». Pour cette nouvelle édition, l’événement met le point sur les nouvelles habitudes journalières qui permettent de préserver la santé du c½ur sur le long terme. Pour Freddy Van de Casseye, président de la ligue cardiologique belge, il s’agit de petits changements qui permettent de garder et redécouvrir le plaisir de manger et de bouger. Cette approche inspire également à mieux gérer le lien entre les pathologies et les facteurs de risques qui y sont attachés.

Des chiffres à l’appui

D’après les données statistiques, les maladies cardio-vasculaires sont à l’origine de 33 000 morts par an en Belgique. Il s’agit de la première cause de mortalité et elle surpasse le cancer avec les 28 000 décès annuels. En contre partie, les progrès thérapeutiques et les campagnes préventives ont permis de réduire à 13% le taux de mortalité comparé à l’année 1998. Toutefois, la Belgique doit encore faire des efforts pour lutter contre les principaux facteurs de risques : surpoids et obésité dans 30% des cas, manque d’activité physique (40%), important taux de cholestérol (70%), hypertension (20%), diabète type II ou pré-diabète (10%) et stress.
Eliminer 2 000 kcal toutes les semaines

Pour un effet cardio protecteur, toute forme d’activité physique régulière est encouragée en dehors des tâches ménagères, du bricolage et du jardinage. Les spécialistes misent également sur les sports d’endurance à différents niveaux d’intensité pour permettre d’éliminer 2 000 kcal par semaine : vélo fitness, cyclisme, natation ou jogging.

Une cuisine méditerranéenne

En préparant les repas, les nutritionnistes nous invitent à diversifier avec les fruits et légumes, les céréales, les légumes secs, les produits laitiers frais, les poissons, les crustacés, etc. Enfin, vous pouvez simplifier en mettant moins de sel, de sucres et de graisses saturées. Cette nouvelle habitude va diminuer de 10% le taux de cholestérol et de 20% le risque de maladies cardiovasculaires.